Revue de Web - Mars 2017

La crème

  • La vie et les lois de la thermodynamique – François Roddier - Permaeconomie 9 mars 2017
    "Résumé : Du point de vue dʼun physicien, la vie apparait aujourdʼhui comme un processus naturel de dissipation dʼénergie. Le second principe de la thermodynamique nous apprend quʼon ne peut dissiper durablement de lʼénergie quʼen effectuant des cycles de transformations extrayant de la chaleur dʼune source chaude pour en rendre une partie à une source froide. Cʼest ce que fait effectivement la nature, grâce au Soleil et au ciel nocturne. Toute autre forme dʼénergie est exclue. Lʼhumanité prend peu à peu conscience quʼà long terme son existence est assujettie aux lois de la thermodynamique. Ce sont elles qui nous conduisent au biomimétisme, comme à lʼéconomie circulaire ou de fonctionnalité. Elles nous amèneront peu à peu à reconsidérer le rôle de la monnaie et à repenser la société. "
  • Brève histoire de l'homme, produit de la technique. Jean Zin. 15 mars 2017
    "Il ne m'a pas semblé inutile de tenter une brève récapitulation à grands traits de l'histoire humaine d'un point de vue matérialiste, c'est-à-dire non pas tant de l'émergence de l'homme que de ce qui l'a modelé par la pression extérieure et nous a mené jusqu'ici où le règne de l'esprit reste celui de l'information et donc de l'extériorité. S'en tenir aux grandes lignes est certes trop simplificateur mais vaut toujours mieux que les récits mythiques encore plus simplistes qu'on s'en fait."
  • Of Mice and Elephants: a Matter of Scale By GEORGE JOHNSONJAN. 12, 1999
    "...the origin of biological scaling. How is one to explain the subtle ways in which various characteristics of living creatures -- their life spans, their pulse rates, how fast they burn energy -- change according to their body size? As animals get bigger, from tiny shrew to huge blue whale, pulse rates slow down and life spans stretch out longer, conspiring so that the number of heartbeats during an average stay on Earth tends to be roughly the same, around a billion. A mouse just uses them up more quickly than an elephant. Mysteriously, these and a large variety of other phenomena change with body size according to a precise mathematical principle called quarter-power scaling."
  • Karl Polanyi, Une pensée pour le XXIe siècle - J. Maucourant
    "Polanyi peut être invoqué comme l’un des inspirateurs du slogan « le monde n’est pas une marchandise ». Une de ses thèses essentielles est que la culture occidentale et le capitalisme triomphant reposent, depuis deux siècles, sur le postulat que la terre, le travail et la monnaie sont des marchandises."

Énergie

Environnement

Économie

Euro

  • Lex Monetae et droit européen. Jacques Sapir. 19 mars 2017.
    "On se souvient de ce que certains opposants à une dissolution de l’Euro, ou une sortie de l’Euro, opposent à ceux qui sont convaincus que c’est la seule solution aujourd’hui pour l’économie française, l’argument des dettes. Selon ces opposants, les dettes de la France seraient multipliées du simple fait de la dépréciation du Franc retrouvé. Ils affectent de ne pas croire en ce principe du droit international, la Lex Monetae, ou Loi Monétaire, qui indique précisément que toute dette émise dans le droit d’un pays peut-être re-dénominée dans une nouvelle monnaie, si ce pays se décide à changer de monnaie. Un ancien président de la République, Nicolas Sarkozy pour le nommer, s’était fait la spécialité de discours apocalyptiques sur cette question. L’Institut Montaigne avait repris ce thème, et affectait de ne pas croire en l’existence de la Loi Monétaire."

Politique

  • LaPrimaire.org pour la présidentielle : le bilan – LaPrimaire.org 25 mars 2017
    "En pratique, le barrage institutionnel auquel ont été confronté les candidats non issus des partis politiques est le résultat de divers facteurs : Absence de liste « officielle » des candidats informant les élu(e)s des personnes susceptibles d’être parrainées ;Relai médiatique très réduit pour les candidats qualifiés de “petits” par les “grands” média ;Nécessité, compte tenu de la faible notoriété et de l’absence de réseau établi, d’échanger personnellement avec les élu(e)s ;Période de collecte réduite par rapport aux élections précédentes (15 jours environ entre la réception par les grands électeurs des formulaires officiels, leur envoi et la date butoir de réception desdits formulaires par le Conseil constitutionnel) ;Envoi des formulaires de parrainages obligatoirement par la poste, la date de réception (et non d’envoi) faisant foi ;Règles de validation par le Conseil constitutionnel des formulaires de parrainages assez informelles (un sceau manquant, un nom peu lisible ou une rature et le parrainage est invalidé).Enfin, on peut également s’interroger sur l’existence d’un lien de cause à effet entre l’obligation de transparence imposée aux élu(e)s quant aux bénéficiaires de leurs parrainages et le fait qu’une proportion extrêmement importante d’entre eux a, en définitive, décidé de ne parrainer personne. En effet, seuls 14.296 élu(e)s ont donné un parrainage sur un total d’environ 47.000, soit seulement 30% ! Quelqu’en soit la raison, il s’agit là d’un vrai problème démocratique. "
  • Législatives 2017 : Tous candidats ! La Lettre de Stéphane Guyot 28 mars 2017
    http://www.parti-du-vote-blanc.fr "Le Conseil Constitutionnel a publié les parrainages définitifs et nous constatons que seuls 14.296 parrainages ont été accordés pour un total de 11 candidats. Sur un potentiel de plus de 44.000 signataires, les élus ont donc été près de 70% à s'abstenir, laissant ainsi peu de place aux mouvements indépendants et sans budget comme les Citoyens du Vote Blanc, qui pour rappel étaient pourtant crédités de 10% d'intentions de vote au premier tour selon un sondage IFOP de décembre dernier. "

Pouvoirs

  • How the internet flips elections and alters our thoughts. Robert Epstein. 18 February, 2016.
    " The new mind control The internet has spawned subtle forms of influence that can flip elections and manipulate everything we say, think and do."
  • Comment créer une société totalitaire [acceptée et acceptable], mais sans que ça se sache ? Drapher Reflets 28 mars 2017
    "Au cœur du processus totalitaire : la limitation des libertés individuelles, collectives, réduites à leur plus simple expression, par mesure d'efficacité pour l'ensemble de la société. Cette vision du totalitarisme revêt de grands avantages pour ceux qui la diffusent : elle évite de questionner les fondements réels du totalitarisme, et par essence, ceux de la démocratie. Pourtant, une société totalitaire peut se constituer sans se définir en tant que telle, et surtout, sans modifier fondamentalement ses processus démocratique constitutifs. Il est possible de vivre dans une société totalitaire sans que personne n'ose la définir pour ce qu'elle est, ni même la contester. Comment une telle chose est-elle possible ?"
  • Google, nouvel avatar du capitalisme, celui de la surveillance. Shoshana Zuboff. Framablog. 28 mars 2017.
    "le capitalisme de surveillance dépasse les États ou toute forme de centralisation du pouvoir. Il est informel et pourtant systémique. Shoshana Zuboff nous donne les clés pour appréhender ces processus globaux, partagé par certaines firmes, où l’appropriation de l’information sur les individus est si totale qu’elle en vient à déposséder l’individu de l’information qu’il a sur lui-même, et même du sens de ses actions."

Pensée critique

La « Grande Transformation » de Polanyi selon Asad Zaman

Ultra-synthèse de «  La Grande Transformation  » par Asad Zaman.


Le thème central du livre est une description historique de l’émergence de l’économie de marché comme concurrent de l’économie traditionnelle. L’économie de marché a gagné la bataille. Les idéologies soutenant l’économie de marché ont gagné la bataille correspondante sur le marché des idées. Aujourd’hui, la victoire de l’économie de marché est si complète qu’il est devenu difficile pour nous d’imaginer des sociétés où le marché ne joue pas un rôle central. Polanyi soutient que les marchés ont été d’une importance marginale dans les sociétés traditionnelles à travers l’histoire contrairement à la croyance populaire. L’économie de marché a émergé après une longue bataille contre ces traditions. Comme l’explique Polanyi, ce n’est pas un bon développement. La marchandisation des êtres humains et de la terre, exigée par la domination du marché, a fait des dégâts considérables à la société et à l’environnement. La valeur de la vie humaine a été réduite à son pouvoir d’achat.[...] De la même manière, les précieuses forêts tropicales, les récifs coralliens, les plantes et les espèces animales qui ont mis des millions d’années à se construire et ne peuvent être remplacés à aucun prix, sont réduits à la valeur du bois, de la nourriture ou des produits chimiques. Ceci est la cause fondamentale des catastrophes sociales et environnementales auxquelles nous sommes actuellement confrontés. L’analyse de Polanyi peut se résumer en six points.

Jacques Généreux présente le programme économique de Mélenchon [audio, 18 min]

Jacques Généreux, l’économiste de « la France insoumise » était l’invité de Guillaume Erner le 16 mars dernier, pour présenter le programme économique de Jean-Luc Mélenchon.

Avant de proposer un projet, il faut établir un diagnostic : le système économique est à l’envers, car il est à l’avantage des détendeurs de l’argent. L’économie est pilotée par l’obsession de la rentabilité financière à court terme. Du fait de la libre circulation des capitaux et du libre échange généralisé, le système donne les pleins pouvoirs aux détenteurs du capital. La transition écologique a été stoppée par cette vision de l’économie.

L’objectif est donc de remettre le système économique à l’endroit. Il ne s’agit pas d’être compétitif ou de réduire ni d’augmenter la dépense publique ; avoir un objectif chiffré n’est pas une finalité politique. L’objectif c’est de sauver la planète pour nos enfants, c’est-à-dire lancer une transition écologique, c’est de repartager les richesses équitablement, de faire que l’on vive dans des sociétés humaines où chacun peut contribuer à la production de richesse, c’est de sauver l’Union européenne en modifiant le rapport de force pour la refonder.

Je vous laisse écouter la suite :

Les sept règles du capitalisme


Selon Guy Standing, le capitalisme actuel n’a rien à voir avec les principes du libéralisme.
« Il y a un mensonge au cœur du capitalisme mondial. Les politiciens, les financiers et les bureaucrates de la planète prétendent croire en des marchés concurrentiels libres, mais ils ont construit le système de marché le moins libéral qui n’est jamais existé. Ce système est corrompu parce que le revenu est canalisé vers les propriétaires de biens financiers, physiques et intellectuels au détriment de la société. »
Dans « The Corruption of Capitalism. Why rentiers thrive and work does not pay », il énonce les sept principes du capitalisme :
  • Opacité sur la propriété et le contrôle des grandes firmes multinationales.
  • La rente plus que la concurrence est au cœur du fonctionnement de l’économie mondiale et repose sur les droits de propriété intellectuelle.
  • Les entreprises privées reçoivent beaucoup de subventions publiques.
  • L’excès de crédit, au départ il est nécessaire à la croissance, qu’il y en ait trop la bride et conduit aux crises financières.
  • Privatisation des biens communs, des biens et des services qui devraient appartenir à tous comme les services environnementaux, sociaux ou culturels.
  • Développement du précariat et du travail à la tâche sur le modèle social du XIXe siècle.
  • Capture du politique par les élites entrepreneuriales qui ont le pouvoir d’orienter les décideurs politiques.

Personnes agées : la génétique et l'évolution expliqueraient certains problèmes de santé liés à l'alimentation

Résumé de « The dark side of cultural evolution » de Peter Turchin

L’agriculture et l’élevage permirent notre civilisation. Aujourd’hui, bien que nous soyons dotés d’une longue espérance de vie nous avons aussi des problèmes de santé, typiques de notre modernité.

Parmi les chercheurs, il n’y a pas de consensus, certains affirment que notre corps est resté à l’ère du pléistocène et n’est pas adapté à la vie sédentaire ni à un régime hypercalorique. D’autres expliquent que les 400 générations qui nous séparent des débuts de l’ère sédentaire ont été suffisantes pour que l’évolution fasse son travail, l’exemple classique étant l’évolution de notre capacité à digérer le lait.

Michael Rose, biologiste de l’évolution, a développé un argument plus subtil. Il utilise un modèle mathématique pour appuyer sa thèse mais celle-ci est plutôt simple.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...