Leçon de civilisation pour Guéant et consorts - vidéo 17min

Clair Michalon : Les Roms, derniers porteurs de notre culture d’origine

"Agronome de formation, Clair Michalon commence sa carrière en 1974 en tant que formateur en Algérie, chargé de cours sur le pastoralisme. Après un passage en France, il devient responsable d’un projet de développement des cultures vivrières au Gabon[...]
Depuis 1998, il est consultant associé dans le cabinet CILO (Communication interculturelle et Logiques sociales) dont la vocation principale est la formation de volontaires de l’humanitaire, la préparation de cadres d’entreprise à l’expatriation, l’étude et les missions d’évaluation notamment au Burkina Fasso, Sénégal, Niger, en Côte d’Ivoire ; la formation des cadres territoriaux à la gestion de la culturelle et la participation à des enquêtes sociales dans le cadre de projets de rénovation urbaine."



L'homme a commencé son existence comme nomade chasseur cueilleur, les nouveaux groupes se déplaçant pour trouver leur nourriture. La colonisation de la Terre a pris 4 millions d'années.
Le nomade se perçoit libre car il bouge.
Il y a 200 000 ans, l'homme avait déjà conquis quasiment toute la planète.
Il y a environ 7 000 ans des hommes, contraints par un refroidissement climatique, inventent l'agriculture et se sédentarisent, ainsi naissent le travail et la propriété.
Vers 5 600, le climat se réchauffant, et, probablement suite à un tremblement de terre, les populations se trouvant au niveau de l'actuelle mer Noire se retrouvent envahies par les eaux qui montent pendant deux ans -la légende de Noé. Ils sont alors obligés de se déplacer pour planter leur clôture plus loin, là où se trouvent quelques nomades.
Voici le premier grand conflit culturel de l'histoire des hommes: la liberté du nomade contre la propriété du sédentaire.
Le sédentaire gagnera car il nourrit plus de monde par unité de surface.
C'est toujours l'autre qui ne fait pas bien; nous sommes normaux, l'autre est toujours bizarre.

Les peuples qui portent le nomadisme aujourd’hui ont quitté l'Inde au 9ème siècle ap J-C : les Roms et les Manouches. Ce mot veut dire l'homme libre en sanskrit. Le sédentaire attaché à la terre -le serf au Moyen-âge - se dit Gadjo, voilà comment ils nous appellent.
Que leur reproche-t-on ?
De ne pas travailler. Le mot travail vient de tripalium instrument de torture réservé aux esclaves du temps des Romains. les Roms nous rappellent sans cesse le monde auquel nous avons renoncé.
L'administration française les appelle les MENS, minorités ethniques non encore sédentarisées,
nous les considérons pas adaptés à notre époque.

Pourtant les gens du voyage, de par la nature de leur existence, sont de grands recycleurs/trieurs, ils ont acquis une grande compétence dans ce domaine. Voici un savoir-faire dont nous avons grandement besoin. L'économie de demain pourrait se développer en valorisant la culture des premiers porteurs de la culture des hommes.

Retrouvez le billet complet sur http://captainshortman.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...