Revue de web, semaines 39 à 41 (1/2)

Lire sur Diigo : RdW 39 à 41

Économie politique et gouvernance

La fin d’une phase monétaire aventureuse – Bruno Bertez
"Le sens caché, profond de l’action des élites est le suivant: tenter de prolonger un cycle long du crédit, le cycle très long du crédit alors qu’il à tendance à vouloir se terminer, à s’inverser. Spontanément le cycle voudrait corriger ses excès antérieurs, réduire la masse de risques contenue dans le système , laisser aux cash flows et aux revenus réels le temps de rattrapper les promesses contenues dans le crédit.
La situation se résume maintenant de la façon suivante:
-les porteurs de dettes, de créances ont un droit , un pouvoir de prélever sur les richesses réelles produites par les producteurs actifs, ils ont un droit de prelèvement sur les richesses nationales, les GDP .
-Les retraités, les assurés, et beaucoup d’autres classes sociales ont des droits également à prélever sur cette richesse réelle produite par les producteurs actifs, sur les GDP.
-La politique actuelle a pour conséquence de gonfler, d’inflater considérablement tous ces droits à prélevement et il s’y ajoute l’effet du vieillissement des pyramides des ages.
-La croissance de la masse, du nombre de ceux qui ont droit à prélever est accélérée, alors que les richesses nationales ne croissent plus, croissent très legèrement ou pire sont destructrices en raison des productions/ désutilités comme la pollution par exemple.
Plus d’ayant droits qui réclament leur dû et moins de production de richesses pour honorer ce pouvoir d’achat, le choc est inéluctable. Il faut que quelque chose cède"

A lire l’économie mondiale patauge à nouveau dans les marécages de la croissance lente, il faut … – Bruno Bertez
"L’auteur souligne l’existence d’une sorte de cercle vicieux auto-entretenu qui fait que l’on s’enfonce dans une croissance lente, une confiance des consommateurs et du business fragile, des taux bas, un système financier soumis au stress , des tensions commerciales grandissantes et une instabilité politique alarmante.

Tout cela ne vous apprend rien mais c’est toujours intéressant de voir que l’establishment reconnait la situation car il finira par prendre des orientations nouvelles… dans 10 ans ! Ne vous attendez pas à des orientations nouvelles efficaces, les think tanks n’ont pas encore accédé à la révolution culturelle qui fait du taux de profit la variable essentielle en système capitaliste. Ils continuent de considérer que c’est la « demande » qui est le paramètre essentiel, sans se poser la question de savoir d’ou viennent les revenus qui produisent la demande. Le profit incite à l’investissement, lequel investissement produit les revenus et la productivité et c’est ainsi que la croissance auto-entretenue repart . C’est simple, il suffit d’accepter de regarder en face de soi. Elles, les élites, habitent un système , mais elles ont des oeillères, elles ne veulent surtout pas le connaitre, il faut faire comme si le profit ne jouait aucun rôle. Et tourner toujours autour du pot. Cet auteur croit encore aux vieilles lunes de l’action politique keynésienne bien sur qui engagera des grands travaux et les fameuses réformes: « The policy vacuum outside central banks has dented confidence, depressed domestic demand, hurt world trade, and remains a drag on global economic activity. Fixing this imbalance calls for strong political resolve and forceful policy actions, both of which remain in short supply. En clair il faut combler le vide politique et compléter l’action des banques centrales par des initiatives fortes!"

Pourquoi nous stagnons | Alexandre Delaigue
"Pour expliquer la faible croissance de nos pays riches, on trouve diverses explications. Le ralentissement du progrès technologique. Les politiques d'austérité budgétaire. Le faible investissement des entreprises. Mais peut-être que tous ces phénomènes ont une cause commune: la multiplication de réglementation qui limitent de plus en plus les initiatives, bloquent la concurrence et l'émergence de nouveaux acteurs, et préserve le statu quo."

How to Suffocate Your Economy: Drown it in Massive Private Debt. - Richard Vague
"The whole world has too much of it. History suggests this won’t end well."

Maîtrise du déficit public : un remède pire que le mal - Olivier Passet [video]

La sortie de l’euro est nécessaire par Jacques Sapir - 11 octobre 2016
"J’ai donné ce printemps une longue interview à Philippe Plassart du Nouvel Economiste que l’on peut retrouver ici, et qui est publiée à l’occasion de la sortie de mon livre L’euro contre la France, l’euro contre l’Europe. J’en publie le texte, avec le lien au site du Nouvel Economiste pour ceux de mes fidèles lecteurs qui ne seraient point des fidèles de ce journal."

Marchés financiers et système bancaire

Jusqu’où faut-il réglementer la finance ? | Finance Watch 
 
Les leçons de la crise de 2008 n’ont pas été tirées | Econosphères
"Ralentissement de l’économie chinoise, bulles immobilières, taux d’intérêt au plus bas, niveaux de crédit exceptionnellement élevés... De nombreux voyants de l’économie mondiale sont au rouge. Et font craindre une nouvelle crise financière majeure. Pour Aline Farès, de l’ONG Finance Watch, il est grand temps que la Commission européenne prenne les mesures nécessaires pour que la finance soit à nouveau au service de l’économie et des citoyens. Explications."

«La Deutsche Bank peut entraîner un cataclysme financier et économique mondial» - Par Vittorio De Filippis le 30 septembre 2016
"La Deutsche Bank, première banque allemande et l’un des géants bancaires mondiaux, fait l’objet depuis quelques jours d’une défiance accrue des marchés, qui a connu une aggravation ce vendredi. Dans l’Hydre mondiale, paru en mai 2015 (1) et dans lequel il fait parler des données chiffrées inédites, François Morin, professeur émérite de sciences économiques à l’université de Toulouse, montre comment cet établissement et la trentaine d’autres de taille mondiale constituent un oligopole qui est tout sauf d’intérêt public."

La Deutsche Bank, une affaire géopolitique – Bruno Bertez
"Personne ne croit un seul instant que la Deutsche Bank peut faire faillite. Elle est authentiquement, organiquement too big to fail."

Démographie

Naissances : voilà le nouveau visage de la France que dessinent les chiffres de l'INSEE | Atlantico.fr
"Forte baisse des naissances de deux parents nés en France, augmentation de celles de parents nés à l’étranger : tels sont les enseignements des données détaillées de l'Insee sur les naissances en France. Une tendance qui témoigne du caractère pluriethnique de la France de demain."
 

Démocratie

Les Français sont attachés à la démocratie, mais veulent la rénover : voici comment Par Lara Charmeil I Publié le 29 Septembre 2016
"Tout en la critiquant, plus de neuf Français sur dix restent viscéralement attachés à la démocratie. C'est ce que révèle une étude Viavoice. Elle fait émerger leurs propositions (parfois étonnantes) pour l'améliorer. "

Internets

 

Liberté et vie privée

Cartographier l’usine algorithmique de Facebook | InternetActu.net
« Le produit final de l'économie de la surveillance de FB est un aperçu en profondeur de vos intérêts et comportements, une connaissance exacte de qui vous êtes vraiment et une capacité à prédire la façon dont vous allez vous comporter à l'avenir, le tout emballé dans des profils d'utilisateurs distincts. »

Immaterial Labour and Data Harvesting | Share Lab
"This is the first story in our investigation trilogy titled Facebook Algorithmic Factory, created with the intention to map and visualise a complex and invisible exploitation process hidden behind a black box of the World’s largest social network.
The three stories are exploring four main segments of the process:
Data collection – Immaterial Labour and Data harvesting
Storage and Algorithmic processing – Human Data Banks and Algorithmic Labour
Targeting – Quantified lives on discount"
 
Comment Microsoft s'imagine observer et comprendre tout ce que vous faites sous Windows - Tech - Numerama
"Microsoft a obtenu un brevet qui décrit la manière dont Windows pourrait regarder tout ce que font les utilisateurs sur leur PC, leur smartphone ou leur console Xbox, pour comprendre le « contexte » global d'une action et le transmettre par exemple aux moteurs de recherche."

Livre : Surveillance:// - Tristan Nitot - C & F Éditions
"Les libertés au défi du numérique : comprendre et agirTristan Nitot" Tous nos pas dans le cyberespace sont suivis, enregistrés, analysés, et nos profils se monnayent en permanence. Comment en est-on arrivé là ? Les évolutions techniques ont permis à plus de quatre milliards d'internautes de communiquer, de rechercher de l'information ou de se distraire. Dans le même temps, la concentration des acteurs et les intérêts commerciaux ont développé une industrie mondiale des traces. Les États se sont engouffrés dans cette logique et ont mis en oeuvre partout dans le monde des outils de surveillance de masse.Le livre de Tristan Nitot porte un regard lucide et analytique sur la situation de surveillance ; il nous offre également des moyens de reprendre le contrôle de notre vie numérique. Comprendre et agir sont les deux faces de cet ouvrage, qui le rendent indispensable à celles et ceux qui veulent défendre les libertés dans un monde numérique.

Inégalités big data données

Le big data est un sport de combat - Rue89 - L'Obs
"Voici cinq pistes pour éviter que les données ne servent qu’à renforcer les inégalités existantes."

Logiciel

Des routes et des ponts (3), de quoi est fait un logiciel – Framablog
Après l’introduction du livre Des routes et des ponts de Nadia Eghbal (si vous avez raté le début…) que le groupe Framalang vous traduit au fil des semaines, voici un aperçu tout simple des composants de base d’un logiciel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...