Quelles politiques pour faire grandir à nouveau l’industrie ?

source
Dans beaucoup de pays de l’OCDE (États-Unis, Royaume-Uni, France…), les gouvernements voudraient faire grandir à nouveau l’industrie manufacturière. La désindustrialisation a en effet de nombreux effets négatifs qui sont aujourd’hui bien perçus : perte de productivité et de croissance potentielle, destruction d’emplois intermédiaires et contraction de la classe moyenne, difficultés chroniques avec le commerce extérieur.
Mais réindustrialiser est aujourd’hui très difficile, puisque la production industrielle mondiale ou celle des pays de l’OCDE stagnent : réindustrialiser signifie gagner des parts de marché dans l’industrie par rapport aux autres pays.
Si un gouvernement décide quand même de réindustrialiser, que doit-il faire ?
  • l’élasticité-prix des importations en volume est nulle ; ceci veut dire qu’il n’y a pas de substitualité entre la production domestique et les importations, ce qui rend le protectionnisme et la dépréciation du change inefficaces ;
  • baisser les salaires de l’industrie peut-être efficace si un seul pays adopte cette politique (exemple de l’Espagne), mais va à l’encontre de l’objectif d’amélioration de la situation de la classe moyenne ;
  • utiliser la concurrence fiscale est risqué à court terme (dégradation des finances publiques) et à long terme (neutralité fiscale) ;
  • le plus efficace est sans doute alors de mener des politiques favorables à la montée en gamme de l’industrie : éducation et formation, incitations à la modernisation du capital, encouragement de l’épargne risquée finançant les créateurs d’entreprises, développement du marché intérieur pour les nouvelles industries (énergies renouvelables…).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...