Le futur de l’Union Européenne: un mariage ou la guerre?

Nous ne savons pas ou nous allons et le temps ne s'arrête pas. La longueur de la crise européenne rend les économistes, productifs et imaginatifs. Si le sujet vous intéresse vous trouverez quantité de propositions pour résoudre l'affaire (Varoufakis, Lordon...). Aujourd'hui, voici celle d'Harold James, professeur, spécialiste d’histoire économique et d’histoire moderne allemande.

Mitterrand, Kohl et leur collègues de l’époque sont les grands responsables. Ils ont lancé l’union monétaire et économique de manière très précise en repoussant l’union politique de manière irresponsable. Mettre la charrue avant les bœufs et repousser aux calendes grecques…
Les unions politiques sont souvent le résultat de la guerre: USA 1776-1783, Allemagne en 1870, Italie en 1861. A l’inverse l'Autriche s’est agrandie par le mariage de ses monarques.
Il semble que les citoyens ne veulent pas d’une union politique, les nuages politiques s’amoncèlent (étude controversée sur la richesse des européens, déclaration du PS, fantôme d’une intervention russe sur Chypre, montée de l’extrême-droite comme le parti “Aube Dorée” en Grèce…).
Harold James  a trois suggestions pour lancer l’union politique :
"1. Une politique monétaire souple. "La politique monétaire à taille unique a été clairement quelque chose qui a aggravé les différences régionales plutôt que les surmonté", a déclaré James. Un nouveau système doit être mis en œuvre qui peut réagir de manière adéquate aux flambées et ralentissements régionaux.
2. Des monnaies parallèles. Notant que cette idée est un peu plus «radicale» que la pensée économique classique, James a suggéré que la double monnaie serait un "moyen approprié de donner plus de flexibilité aux ajustements" au sein de l'union monétaire.
3. Des transferts individuels. Plutôt que d'essayer de créer un système impliquant d'importants transferts nationaux, James a suggéré que les transferts soient individuels par le biais d'un système de sécurité sociale à l’échelle de la zone euro qui pourrait aider à soutenir l'équité économique tout en évitant la politisation qui a fait échoué d’autres propositions."
 Le support de son intervention: European tragedy : what way out ? Harold James talking points

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...