Revue de web du réveillon

Cadeaux : mille choses formidables, reportage en Argentine.
Développement ? Tchernobyl 1 millions de mort, cellule vivante synthétique, vivre jusqu'à 140 ans.
Développement ! apprendre l'empathie avec son cerveau droit, coopérer et réussir parmi des égoïstes, procrastination apprenons à gérer nos impulsions, les chimpanzettes jouent à la poupée.
Gaz naturel : produits chimiques et pollution, sans miracle et sans consultation, les gaz de schiste à tous les étages.
Nouvelles du cyber-monde : censure, totalitarisme, virus, piratage par le FBI, transparence, prédictions algorithmiques par la CIA, désinformation, manipulation des masses par ingénierie sociale, un manuel de contre-espionnage à l'usage du citoyen, guerres géopolitiques l'Iran a perdu une bataille.

Cadeaux
Commençons avec un joli cadeau de Noël, en retard :-(, à déguster sans modération chaque jour de l'année qui vient. Un almanach des petits riens et milles joies du quotidien qui ensoleillent nos vies. Enjoy !
1000 Awesome Things | A time-ticking countdown of 1000 awesome things

Un superbe documentaire mutimedia et interactif réalisé par des étudiants journalistes, américains et argentins, avec leur profs. Frises, interviews vidéos, impressionnant !
Now What Argentina? | ¿Y Ahora Que?
En 2001, l'économie argentine s'est effondrée, entraînant des perturbations économiques et sociales profondes. Au cours des dix dernières années, les gens ont trouvé de nouvelles façons de s'adapter. Pourtant, les luttes anciennes persistent et de nouveaux défis émergent. Enracinés dans leur culture encore tournés vers l'avenir, les gens se demandent - et maintenant l'Argentine?
L'Académie des sciences de New York a consacré un numéro de ses annales à la catastrophe de Tchernobyl. Les effets sanitaires sont effrayants.
Combien de morts la catastrophe de Tchernobyl, survenue en 1986 a-t-elle causés? Derrière cette interrogation, c'est toute la dangerosité de la filière électronucléaire qui est posée. Elle n'est donc pas anodine, en ces années de retour en grâce de l'atome et de lobbying intense des milieux nucléocrates. La question semble élémentaire; mais lui apporter une réponse se révèle ardu.L'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont on serait en droit d'attendre qu'elle serve de lieu d'expertise à ce sujet, est en effet liée de manière contractuelle depuis 1959 à l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA). Résultat: elle a toujours fait le black out à ce sujet.
Une cellule synthétique qui possède son propre ADN ? Le pionnier du séquençage du génome humain, le biologiste américain Craig Venter, a dévoilé, jeudi 20 mai, la création de la première cellule vivante dotée d'un génome synthétique. Une "étape importante scientifiquement et philosophiquement", explique le chercheur, dans la compréhension des mécanismes de la vie et qui ouvre la voie à la fabrication d'organismes artificiels.

"Il s'agit de la création de la première cellule vivante synthétique, au sens où celle-ci est entièrement dérivée d'un chromosome synthétique"
Parlons Net recevait vendredi Joël de Rosnay pour son livre «Et l’homme créa la vie» paru aux éditions LLL, sous titré «La folle aventure des architectes et des bricoleurs du vivant».

L’avenir appartient aux personnes qui sauront exploiter les ressources de l’hémisphère droit de leur cerveau. Selon Dan Pink, notre économie et notre société se sont construites à partir d’une forme de pensée privilégiant les capacités logiques, linéaires et analytiques, c’est-à-dire des qualités attribuées à l’hémisphère gauche du cerveau. Face aux bouleversements de notre époque (abondance des biens de consommation, globalisation, omniprésence des technologies de pointe) cette forme de pensée logique est aujourd’hui dépassée. Pour faire la différence et prospérer dans cette nouvelle ère, il sera nécessaire de maîtriser des qualités jugées auparavant frivoles : l’empathie, la joie, l’inventivité et la recherche de sens.
Cet intéressant comportement a été analysé en détail, à partir d'observations recueillies depuis 14 ans, par les primatologues américains Sonya Kahlenberg (Bates College, Maine) et Richard Wrangham (Université Harvard, Cambridge, Massachussets). Ils le décrivent dans un article de la revue Current Biology.[...]
Ce qui amène la question de savoir si le partage des rôles sexuels est inné ou acquis. Sonya Kahlenberg incline pour une composante génétique, en extrapolant à notre espèce. Elle souligne que, chez l'homme, les différences sexuelles dans les jeux d'enfants se retrouvent à travers toutes les cultures. D'où l'idée que la biologie et l'évolution aurait modelé les comportements sexuels, chez l'homme comme chez les grands singes. [...]
Pourtant, cette interprétation biologisante est sans doute un peu rapide. La seule constatation indiscutable est qu'il existe un partage des rôles sexuels dans toutes les communautés de primates.[...]
Pour autant, la forme précise que prennent les comportements sexués varie à l'infini selon les cultures. C'est vrai pour l'homme, mais cela pourrait bien l'être aussi pour le chimpanzé. [...]
Les Boesch portent sur les grands singes un regard « ethnologique » : pour eux, il n'existe pas de chimpanzé modèle, mais un éventail de « cultures chimpanzé », un peu comme pour les peuples humains [...]
Jouer à la poupée contribuerait ainsi à préparer les chimpanzettes à leur futur rôle de mère. Le prétendu instinct maternel n'est pas un programme biologique qui se déroule automatiquement, mais résulte d'un long processus d'apprentissage social.
La procrastination est la tendance (plus cognitive que pathologique comme nous allons le voir) à remettre systématiquement les choses au lendemain. Mais, rappelle le journaliste David McRaney sur son blog, la procrastination correspond à une idée reçue qui affirme qu’on est paresseux et qu’on gère mal son temps, alors qu’à la vérité, elle est alimentée par notre faiblesse à gérer nos impulsions.
Gaz de schiste en France et dans le monde
Un problème de démocratie - Midi Libre | 21/12/2010
Interview de José Bové Recueilli par Jérémy BEAUBET
Il semble que la course au gaz de schiste vient de débuter en France. Quel est votre sentiment sur ce point ?
Quand on voit que la signature entre le ministère de l'Écologie et les compagnies pétrolières sur les droits de prospection s'est faite en catimini, il y a quand même de quoi s'interroger. Il n'y a jamais eu de débat à l'Assemblée nationale sur l'intérêt et la nécessité d'exploiter le gaz de schiste en France [...]
j'ai fait des recherches sur les USA, là où les gaz de schiste sont produits en grande quantité et suscitent de nombreuses inquiétudes. On se rend compte que le système est le même qu'ici, les gens n'ont pas été consultés. En Aveyron, ni les élus locaux ni le sous-préfet ni même le conseil général n'étaient au courant du projet. Il y a dans cette histoire un vrai problème de démocratie à l'égard de la population [...]
Craignez-vous des impacts sur l'écosystème ?
Pour aller chercher ce gaz demeurant dans les roches sédimentaires, il faut creuser un puits d'au moins 1 200 m de profondeur au bout duquel on y ajoute un forage horizontal qu'on cercle de béton. On y injecte ensuite d'énormes quantités d'eau sous pression mélangée à des produits chimiques. Cette méthode, qui permet de fractionner le schiste pour en faire remonter le gaz à la surface, n'est pas sans risque. Le premier, c'est celui de la contamination des nappes phréatiques, ce qui s'est déjà produit aux USA. De plus, on ne sait pas grand-chose sur les produits chimiques que les compagnies utilisent. Elles se cachent derrière le secret industriel.[...]
Il y a également des risques de pollution en surface puisque cette eau contaminée devra être transportée par une myriade de camions vers de vastes bassins de décantation. [...]
Après avoir révolutionné le marché énergétique américain, les gaz de schistes sont désormais convoités à travers le monde... malgré une méthode d'exploitation écologiquement très risquée.[...]
Discrètement lancée en France, la course aux gaz de schistes pourrait donner au pays son indépendance énergétique mais lui coûter un désastre écologique.
Visualiser grâce à cette application comment fonctionne un forage pour extraire du gaz de schiste .
Attention vous risquez de retrouver des produits chimiques dans l'eau courante. Plus impressionnant et tout aussi dangereux vous pourrez allumer votre cigarette au robinet de la cuisine !

Le gaz naturel est-il l'avenir du pétrole ? Bof… de Matthieu Auzanneau - Oil Man - Blog LeMonde.fr | 10/12/2010
La transformation du gaz naturel en carburant liquide est l’une des solutions majeures envisagées pour palier la raréfaction du pétrole conventionnel. Coûteuse, complexe, polluante, elle n’a rien d’une solution miracle.
L'examen de la LOPPSI, projet de loi défendu par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, reprend aujourd'hui en seconde lecture à l'Assemblée Nationale. Son article 4 prévoit la mise en place du filtrage administratif d'Internet au nom de la lutte contre la pédopornographie, contre laquelle elle est parfaitement inefficace. Une fois aux mains du gouvernement, ce dispositif de censure sera inévitablement élargi. Il est l'aboutissement de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy et de son obsession de contrôler Internet, ce contre-pouvoir qui jusqu'à présent lui échappe.
Il est assez facile de voir que la loi Hadopi ou la loi Loppsi auront pour effets collatéraux de renforcer le développement de ces réseaux mafieux. [...]
Mon pronostic est donc le suivant: la logique profonde de la Toile, comme enjeu stratégique mondial, pour des catégories absolument irréconciliables d’intérêts, est de nous amener à grande vitesse vers une société crypto-fasciste et info-totalitaire, contrôlée de façon néo-féodale par des groupes hétérogènes, allant des cyber-commandements aux mafias, infectant non pas 25% des ordinateurs, comme se plaisait à l’analyser Vinton Cerf, mais plutôt 99% des ordinateurs et autres objets numériques, ainsi que la quasi-intégralité de leurs traces réseautiques, et ceci dans un avenir très proche.
Le FBI aurait payé des développeurs engagés dans le développement de logiciels « libres et ouverts » pour leur faire installer secrètement des « backdoors » (portes dérobées). [...]
Il s’agit maintenant de prédire l’évolution future de cette société de « transparence » totale, qui s’est imposée si facilement. Quelle sera la réaction des peuples, sur le moyen terme? Laisser-faire fataliste? Exploitation des failles du système par les plus malins pour leur propre profit? Résurgence militante quant aux formes de protection?[...]
On pourrait rêver d’une exigence démocratique accrue, avec des questions du genre « qui garde les gardiens? ». Mais la classe politique est actuellement fort occupée par des problèmes d’une autre nature.
Google investit (en même temps que la CIA) dans une entreprise innovante qui a à peine plus d’un an d’existence, Recorded Future.
A la différence des moteurs de recherche qui exploitent les liens pour classer les pages web, le moteur d’analyse temporelle de Recorded Future cherche dans les contenus les corrélations invisibles (car non explicitées dans le langage HTML) entre des personnes, des entreprises, des lieux, des évènements.
GPS, téléphones portables, logiciels espions: les outils de la surveillance se démocratisent. Conseils utiles pour s'en protéger.
Les sujets sur la cyber-guerre sont d’actualité. En septembre dernier, la revue américaine spécialisée Foreign Affairs racontait comment le système informatique du Pentagone a été pénétré par le biais d’un portable embarqué par un GI de l’armée américaine en Irak. Sur la Toile, les histoires de vols d’informations entre firmes sont aussi devenues courantes [...]
Toutes ces menaces cybernétiques à traiter avec sérieux masquent en effet un autre danger, une menace tout aussi terrible, celle de « l’ingénierie sociale » par le Web. [...]
Le social engineering est une manipulation des populations pour obtenir quelque chose sans qu’il soit nécessaire de disposer de compétence technique mais plutôt une excellente connaissance des comportements cognitifs. De ce point de vue, on l’aura compris, Internet est devenu un formidable levier pour agir sur les comportements individuels ou collectifs. La création d’évènements collectifs sur la base parfois de faits imaginaires n’est plus un secret pour personne.
J’avais longuement évoqué l’affaire Stuxnet quelques mois plus tôt dans mon article intitulé « Qui a cyberpiraté l’Iran nucléaire ? » [...]
Le lundi 30 novembre 2010, le président Mahmoud Ahmadinejad annonçait officiellement que son pays cessait temporairement ses activités d’enrichissement de l’uranium. Un fait ensuite confirmé par l’AIEA. Tout porte à croire que le malware Stuxnet a provoqué de sérieuses nuisances dans l’usine d’enrichissement de Natanz. Cependant, dans une affaire mêlant enjeux nucléaires et cybersécuritaires, désinformation, sensationnalisme et risque de biais font très bon ménage.


Retrouvez le billet complet sur captainshortman

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...