Comment ça marche la monnaie ?

Billet de 20 Euros-with defined print code placeLa monnaie c'est un peu comme l'huile dans le moteur, c'est une partie centrale du système d'exploitation de l'ordinateur-monde. Nous en avons besoin. Souvent nous ne pensons qu'à ça,  l'argent est l'objet de tous nos désirs. Savons nous d'où il vient ? Je suis convaincu que la façon dont cela fonctionne est une raison importante des dysfonctionnements de nos sociétés. Il faut donc se pencher dessus. Dans un prochain billet, j'aimerai vous montrer que l'argent a été privatisé alors qu'il me parait être un bien commun; en fait ce n'est pas un objet. Pour l'instant, je vais tenter en quelques lignes de vous présenter le principe de la création monétaire. Cela est une présentation simpliste  mais a le mérite de vouloir sensibiliser. Avant, je vous recommande de lire  les trois principales fonctions de la monnaie.


La monnaie n'est pas une chose, c'est un signe, une représentation d'une partie de nos richesses. C'est surtout un accord entre nous pour échanger et mesurer cette richesse.

Le billet de 20 euros dans votre poche n'est pas la même monnaie que les euros sur votre compte courant. 

Ce billet bleu est de la monnaie fiduciaire, c'est à dire une monnaie basée sur la confiance. Ce billet est crée par la banque centrale (la banque des banques). La monnaie fiduciaire représente environ 15% de toute la monnaie en circulation dans l'économie réelle. Nous trouvons aussi la monnaie fiduciaire dans les comptes que les banques ont ouvert à la banque centrale, on l'appelle alors la monnaie centrale. Chaque banque possède obligatoirement un compte à la banque centrale.

Les chiffres inscrits sur votre relevé de compte courant sont de la monnaie scripturale, qui a été écrite sur un livre de compte. Elle a pour seul matérialité cette écriture dans les livres de compte de chaque banque. Aujourd'hui, le livre est devenu un ordinateur central. Ce n'est plus vraiment votre argent mais une créance que vous avez sur la banque. Celle-ci a promis de vous les rendre mais pourrait ne pas être en mesure de respecter son engagement.
Quand vous déposez le chèque de Monsieur X à votre banque pour l'encaisser sur votre compte, c'est  un jeu d'écriture qui se met en branle. Ces transactions se font en grand nombre, chaque jour, entre les banques et se compensent plus ou moins.Quand le solde journalier de toutes ces transactions entre deux banques n'est pas égal à zéro, la banque débitrice doit utiliser ses réserves à la banque centrale pour "payer" la banque créditrice. Si une banque n'a pas les fonds nécessaires, elle doit emprunter à court terme auprès de ses consœurs ou de la banque centrale.

Le crédit jusqu'au début des années 80 était la principale façon de "fabriquer" de l'argent, pardon,  de créer de la monnaie.
Supposons que vous fondiez une entreprise. Vous avez besoin de fonds pour investir dans une camionnette par exemple. Votre banque vous accorde un crédit de 10 000. Elle vient de créer 10 000 de monnaie scripturale qui sortent de "nulle part", elle les "invente". Vous achetez donc votre camionnette au concessionnaire du coin qui dépose les 10 000 sur son compte.
Que fait la banque du concessionnaire ? Elle garde 200 en réserve soit 2% du dépôt et prête 9800 qui deviennent 9800 de dépôt sur un autre compte, dans une autre banque. Ensuite, dans cette autre établissement 196 sont mis de côté (toujours 2%) et 9604 sont reprêtés une nouvelle fois.  Puis 9223 puis 9039, etc... dans une ronde très, très longue. C'est dingue non ? La banque ne crée pas ce crédit suivant son bon vouloir mais à la demande des agents économiques (particuliers et entreprises).
Pourquoi seulement 2%  des dépôts sont conservés ? C'est la loi dans la zone euro, la banque peut conserver seulement 2% de l'ensemble des dépôts effectués chez elle, ce sont les réserves obligatoires.
Il y a des siècles, les prêteurs devaient posséder 100% de réserves obligatoires. Ce pourcentage a diminué au fil des ans, ce qui a permis au commerce de prospérer (la fameuse croissance économique). Cependant quand un nombre de clients plus nombreux qu'à l'usage vient retirer des fonds, la banque ne peut les fournir et fait faillite, c'est la crise bancaire !
Dans la réalité le coefficient multiplicateur du crédit est bien moins important que dans l'exemple de la camionnette. En effet les banques doivent également conserver en réserve l'équivalent de la demande probable de billets (monnaie fiduciaire) par les agents économiques. En moyenne, cette demande de billets est évaluée à environ 15% des dépôts. Les véritables calculs sont aussi bien plus complexes.
En 1980, le crédit représentait 84% de la création monétaire. Aujourd'hui les banques créent aussi de la monnaie en achetant des titres sur les marchés actions et obligataires, cela représente plus de 55% de la création de monnaie. Avez vous bien lu  cette dernière phrase ? Voyez vous le rapport avec la crise de la dette en Europe ? Les banques achètent des obligations d'état à partir de rien ! Ensuite elles demandent le remboursement  du capital et le paiement d'un intérêt... Attention, ce n'est pas toujours le cas. Si vous possédez une assurance vie par exemple la banque utilise votre épargne pour acheter en votre nom des obligations d'état et là ce n'est pas de la création monétaire, l'argent existait déjà avant la transaction.
J'oubliais, quand vous remboursez le capital de votre crédit, la monnaie disparaît, elle est détruite tout simplement.

Et les intérêts du crédit? Et bien nous verrons cela dans un prochain post, alors restez branché.


Articles simples sur la création monetaire :
Qu'est-ce que la monnaie?
Comment se crée la monnaie ?

Sites accessibles avec de nombreuses références:
Les fiches sur la monnaie du site Chômage et monnaie
Les faux monnayeurs
Dette et monnaie le wiki sur la monnaie


Retrouvez le billet complet sur captainshortman
Enhanced by Zemanta

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...