Les médias au service du régime présidentiel pseudo-démocratique

"L’élection présidentielle se fait par une vaste opération de propagande et de manipulation médiatique: ce sont les médias qui choisissent en influençant la foule médiatisée, et qui lui vendent une image. En sublimant un personnage, un acteur, cette élection détruit toutes les sources de vie démocratique, notamment le Parlement qui devient un Parlement croupion. L’élection se fait sur une surenchère de promesses démagogiques et fondamentalement nuisibles pour l’intérêt général (...)

 La vie publique se transforme en  spectacle médiatisé et en décors de carton-pâte. Les postures et les coups de menton se substituent à l’action authentique. Au prix d’une formidable mystification, le chaos quotidien, le renoncement et l’impuissance de l’État sont vendus à l’opinion comme une « transformation profonde de la France ». La vanité, sous produit de l’impuissance, s’impose dès lors comme le principe fondamental du régime. La fracture démocratique, entre une petite clique influente, totalement déconnectée de la réalité, et la population, plongée dans ses drames quotidiens, ne cesse de se creuser."
​Maxime Tandonnet, énarque​, haut fonctionnaire au ministère de l'intérieur, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'intérieur et à l'immigration

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...