Goldman Sachs, Bassins obscurs et Transactions haute fréquence...


La banque Goldman Sachs "grand vainqueur" de la crise financière aux USA dont les dirigeants vont et viennent depuis 15 ans (présidence Clinton) entre la direction de la banque et des postes à responsabilité au sein du gouvernement américain -vive les conflits d'intérêts- a effectué plus de 60 jours consécutifs d'opérations boursières gagnantes lors du premier trimestre 2010. Parlez-en  à un trader lambda, il vous dira que c'est impossible.
Il y a quelques années, Goldman Sachs a expliqué au gouvernement grec comment truquer ses comptes, puis en 2010, à parier sur le défaut de paiement de ce même gouvernement en empochant de belles plus values au passage.
Plus de Goldman Sachs :

Dark pools : grosses affaires entre "amis"... sous le manteau...
Les dark pools  sont des places de marchés privées et anonymes contrairement aux bourses comme Euronext ou le New York Stock Exchange. Elles furent créées à l'origine pour ne pas déstabiliser les places boursières par des transactions importantes en regard du volume de ces bourses. Aujourd'hui quand les opérateurs de ces dark pools sont des banques, elles servent à faire de l'argent avec de l'argent plutôt qu'à financer les entreprises et l'économie.

Le trading à haute fréquence
Les opérateurs boursiers importants utilisent des ordinateurs hyper puissants qui font tourner des programmes informatiques aux algorithmes complexes pour effectuer des dizaines de milliers de transactions de manière automatique, dans un temps de réaction de l'ordre de la milliseconde (0,001s). Ils installent leurs ordinateurs au plus près des serveurs boursiers pour augmenter encore leur avantage, le signal n'a qu'un court chemin à parcourir, c'est donc un gain de temps. Ces opérateurs jouent perpétuellement sur des décalages de prix entre l'offre et la demande de l'ordre du centime, ont un accès privilégié au carnet d'ordres sans eux mêmes déclarés leurs ordres. Pour simplifier c'est comme si, au poker, vous pouviez voir la main de vos adversaires mais pas eux... Bingo par ici la monnaie...


Il y en a encore qui croient au miracle du marché libre et rationnel où tous les opérateurs ont un accès équivalent aux informations et prennent leurs décisions en connaissance de cause.
citation :
En théorie, les propriétaires d’actions sont des investisseurs de long terme mais en pratique ils ont besoin de ce service de liquidité. Pour faciliter la liquidité des marchés au jour le jour, de nouveaux opérateurs ont été incités, dans un premier temps par les régulateurs, et notamment avec la directive européenne MIF, puis par les bourses traditionnelles en concurrence féroce avec de nouvelles plates-formes de transactions suscitées par la MIF, à intervenir sur les marchés d’actions. Cette nouvelle race opérateurs n’a aucun intérêt dans le succès à long terme des entreprises sur les titres desquels ceux-ci pratiquent le trading à haute fréquence

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...