Le capital au XXIe siècle - Thomas Piketty | vidéo 7’

Dans ce livre Piketty dresse l'histoire du capital depuis trois siècles. Globalement les inégalités de patrimoine ont diminué.  En cause, les deux guerres mondiales qui ont détruite du capital. Les trente glorieuses sont une période singulière de croissance dynamique liée au rattrapage de ces destructions de richesse. Depuis les patrimoines se sont reconstruits. La croissance étant faible, le capital a repris de son importance. Le salaire ne suffit plus pour devenir propriétaire. Aujourd’hui, le rendement du capital  est supérieur au taux de croissance ce qui accroit les inégalités. La résolution de ce problème nécessite une coopération globale.



Le blog “D’un champ L’autre” a synthétisé l’étude correspondante publiée par Piketty et Zucman : Le retour du capital
“En raison des processus cumulatifs à l’œuvre dans les inégalités de richesse, le patrimoine est fortement concentré. Avec le retour des ratios patrimoine sur revenu à des niveaux élevés, les inégalités de patrimoine vont donc jouer un rôle de plus en plus important dans la dynamique des inégalités ces prochaines décennies, ce qui rend plus impérieux une fiscalité progressive du capital et des successions. Si la concurrence fiscale au niveau international empêche un tel changement politique, les auteurs n’excluent pas une nouvelle vague d’antimondialisation et de politiques anti-capital.”

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...