Interview de B. Lietaer : monnaies complémentaires une solution à la crise (10 min)

Bernard Lietaer qui a participé au groupe de reflexion sur la création de l'Euro nous propose une solution à la crise : les monnaies complémentaires.

La crise est principalement due à un excès de dette. Le système mondial de  la monnaie-dette est monolithique et par la même, mal conçu pour résister aux crises.
Lietaer file la métaphore écologique pour montrer que la diversité d'un système permet de résister aux chocs (résilience). Il expose en plusieurs exemples réalisés à travers le monde comment les problèmes du chômage, de l'écologie et de la population vieillissante peuvent être adressés.
PME, chômage et dettes sont liés.
Dire que l'argent manque c'est dire que le crédit s'est raréfié (C'EST LE PROBLEME DE LA CRISE).
Les PME font face à un problème de gestion de trésorerie : elles doivent payer leur fournisseurs bien avant que leurs clients les payent. Elles ont donc besoin d'argent frais (crédits accordés par les banques).  En temps de crise, les banques ne font plus crédit aux PME car elles ont les épaules trop étroites pour inspirer confiance (les banques ont peur qu'elles fassent faillite). Ici le serpent se mord la queue et nous sommes dans le domaine de la prophétie auto-réalisatrice : par manque de crédits accordés  aux PME, celles-ci font faillites. Or 80% des salariés du domaine privé sont employés par des PME, cqfd.

L'utilisation d'une monnaie alternative pour les échanges entre ces PME, permet à ces dernières de survivre à la crise sans passer par le crédit. C'est d'ailleurs l'existence d'une monnaie alternative, le WIR, qui permet le dynamisme économique de la Suisse.

source Entrepremière: Bernard Lietar et les monnaies alternatives


Retrouvez le billet complet sur captainshortman

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...